Acupuncture : à chaque mal son remède !

L’acupuncture agit directement sur le système nerveux, hormonal, vasculaire ainsi que sur le système immunitaire...

acupuncture.jpg

Les principes de l'acupuncture

L’acupuncture agit directement sur le système nerveux, hormonal, vasculaire ainsi que sur le système immunitaire. Elle est régie par l'idée selon laquelle le Qi (= à prononcer "tchi"), c'est-à-dire les énergies, circule dans le corps à travers des méridiens. Stimuler des points d'acupuncture précis sur ces méridiens à l'aide d'aiguilles permettrait de réguler ce Qi et d'influer sur certaines fonctions physiologiques, organiques et psychiques. Le praticien détermine les points exacts qui doivent être stimulés par une écoute assidue des symptômes et des maux du patient. De manière générale, l'acupuncture permettrait de traiter, entre autres, les troubles musculosquelettiques, respiratoires, intestinaux, nerveux, etc...

 

Acupuncture et insomnie

Selon la médecine traditionnelle chinoise (MTC), notre corps possèderait deux entités énergétiques opposées : le Yin et le Yang. Le Yin représente la nuit, il est donc relié à la détente et au repos psychique. Le Yang incarne le jour : il est associé à l’activité mentale et au mouvement. Ces deux pôles synergiques induisent l’alternance de l’éveil et du sommeil. Ainsi, un équilibre défaillant pourrait, selon la MTC, provoquer des troubles du sommeil, comme des insomnies..

En acupuncture, cette instabilité énergétique peut être traitée par l’activation de certains points qui calment l’activité du Yang ou, au contraire, qui augmentent l’énergie du Yin et permettent le repos.

Acupuncture et allergies

En médecine classique, l’allergie est considérée comme une réponse excessive du système immunitaire face à un allergène (= une substance perçue comme dangereuse par le système immunitaire), autrement dit, à une mauvaise adaptation de l’organisme à son environnement. La médecine chinoise situe le problème au niveau du poumon puisqu'il s'agit selon elle du premier organe entrant en contact avec l’allergène, ou au niveau du foie, qui serait lui responsable de l’adaptation de l’organisme aux facteurs extérieurs.

Dans ce cas, l’acupuncture stimule le poumon et rééquilibre le foie afin d'aider le corps à mieux s'acclimater. L’efficacité de l’acupuncture est reconnue dans le traitement des allergies saisonnières, de l’asthme et des sinusites.

Acupuncture et apaisement des douleurs

Contrairement à la médecine traditionnelle, la médecine chinoise ne cherche pas à comprendre le mécanisme de la douleur, mais plutôt ses différentes manifestations. La MTC classe la douleur selon quatre caractères :

Froid : la douleur peut être localisée facilement et elle ne bouge pas. Elle est souvent décrite comme une sensation de piqûre d’aiguille ou de pointe de couteau. Le mouvement et la chaleur soulagent un peu l’inconfort.

Chaleur : la douleur est diffuse et la région atteinte est caractérisée par une rougeur qui serait le signe d’une circulation sanguine plus importante. La douleur augmente lors du mouvement et seule l’application de glace soulage le mal.

Humidité : une sensation de lourdeur caractérise cette douleur. La zone affectée enfle et des kystes ou des excroissances osseuses peuvent être décelés. C’est la douleur type de l’arthrite.

Vent : cette douleur ne peut être localisée, ni définie, car elle est toujours en mouvement.

Selon cette médecine douce, la faiblesse des forces corporelles induirait la douleur. La stimulation des divers points d’acupuncture permettrait de rétablir une circulation optimale de l'énergie afin d'apaiser la douleur.

Acupuncture et grossesse

Une grossesse provoque un grand nombre de changements sur le plan physiologique, métabolique ou psychologique. Chaque grossesse est différente, mais elles nécessitent toutes une adaptation du corps.

Durant la grossesse, l’acupuncture réduit les nausées et les vomissements, la constipation, les brûlures d'estomac, les douleurs lombaires, les sciatique et les troubles circulatoires. Elle diminue l’anxiété et permet la détente mentale et physique. L'acupuncture pourrait également prévenir un accouchement prématuré. Le suivi de grossesse en acupuncture se fait à raison d’une séance par mois durant les 8 premiers mois et de 2 à 3 séances lors du 9e mois et s’adapte facilement aux besoins de la patiente.

Acupuncture et renforcement du système immunitaire

En médecine chinoise, le système immunitaire est une énergie qui défend notre organisme en circulant à la surface des organes et de la peau. Cette énergie nommée "Nei Qi" défendrait notre corps contre les agressions extérieures. Elle assurerait le réchauffement de nos organes, leur nutrition et elle dirigerait l’ouverture et la fermeture des pores cutanés. C’est également le Nei Qi qui conserverait le niveau de notre température corporelle.

Le système immunitaire est relié au système nerveux par des connexions directes comme la rate, les nœuds lymphatiques, la moelle épinière, le thymus et le système endocrinien. Les points d’acupuncture stimulent donc ces organes.


Commentaires

1. Le samedi 11 octobre 2014, 02:12 par maxosize

Avez-vous déjà pensé à écrire un ebook ou des commentaires sur d'autres blogs ? J'ai un blog basé sur les mêmes informations que vous discutez et je serais ravi de vous faire partager quelques histoires/informations. Je sais que mes spectateurs apprécierait votre travail. Si vous êtes intéressé même à distance, n'hésitez pas à m'envoyer un e mail.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet